Index du forum

Lost Forum

Premier forum francophone, depuis 2004 • Le forum du site Lost Island : http://lostisland.net.free.fr
Nous sommes le Dim 24 Juin 2018 - 19:41

Heures au format UTC + 1 heure




Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Fanfictions] Concours - Theme 1
MessagePosté: Dim 29 Juil 2007 - 20:26 
Hors ligne
    
    
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 14 Juil 2005 - 01:08
Messages: 4335
Localisation: Sur Mars...
Merci de poster ici toutes vos participations au concours de fanficition sur le Theme 1

Toutes vos questions ici

_________________
Image
Deviantart | Galerie de fanart | Mon salon


Dernière édition par Benelie le Mar 08 Jan 2008 - 01:14, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 30 Aoû 2007 - 21:36 
Hors ligne
Vieux fauteuil roulant rouillé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Sep 2006 - 16:46
Messages: 45
Localisation: Lille
Bon ben je me lance.

Citation:
Titre: Push the Button, Save the World
Auteur: Pierre
Nombre de mots: 822
Pairing: Desmond, Hiro, Hurley, Jack, John, Kate, Sawyer, Sayid
Rating: K+
Spoiler: Heroes
Commentaires: Voici mon premier fanfiction :)


Voilà un an que l’avion du vol 815 s’est écrasé sur l’île. Depuis ce crash, plusieurs personnes sont mortes de faim ou découragées de ne voir aucun secours arriver. Pour rendre hommage aux personnes décédées dans le crash ou durant l’année, les survivants se réunissent…

Jack : Il y a approximativement 1 an, nous arrivions sur cette île. Je vous ai tous réuni ici pour que nous trouvions un moyen de rendre hommage à toutes les personnes qui ont laissé leurs vies dans la catastrophe.
Desmond : Bon moi, je vais plutôt me reposer, Hurley m’a réveillé précipitement pour venir mais je suis encore fatigué. Cette réunion est surtout pour vous tous, moi ca fait plus de 4 ans que je suis là et je ne connaissais personne.
Jack : Ok, très bien.
Sawyer : Pourquoi pas un gâteau ?
Kate : Rooh, arrêtes tes plaisanteries. Je pense plutôt à un grand feu pour dire que nous n’avons pas oublié.
Sayid : Moi cela me va très bien.
Jack : Pourquoi pas ? Qu’en pensez vous John ?
John : Je pense que l’île va nous envoyer un signe.

Sur ces paroles, une lumière bleue éblouissante apparaît devant eux.

Hurley : C’est encore un bunker qui a explosé ?

Puis la lumière laisse entrevoir une silouhette avant de disparaître. La sihouette était de petite taille.

Jack : Mais qu’est ce que c’est ?
Sayid : Attention, c’est peut-être un coup des autres ?

La personne approcha laissant apparaître les traits de son visage.

Jack : Qui êtes-vous ?
La personne : Je m’appelle Hiro Nakamura, je suis quand et où ?
Jack : Tu es en 2005 vers la fin septembre, mais nous ne savons pas nous-même où nous sommes.
Hiro : Septembre 2005. Oh, je suis revenu trop loin dans temps. Mais qui vous êtes?
Jack : Nous sommes les survivants du vol 815, qui reliait Sydney à Los Angeles, et qui s’est écrasés sur cette île, il y a environ 1 an.
Hiro : Ecrasés sur île ? Comme dans série ?
Jack : La série ?
Hiro : Oui, série « Perdu », je crois.
Sawyer : Ils ont déjà fait une série sur nous, j’aimerai bien voir la fin moi…
Jack : Comment es-tu arrivé ici ?
Hiro : Je suis héros, j’ai pouvoir pour courber espace-temps.
Sawyer : Ah, génial comme ci on avait besoin de ca.
Hurley : Eh, mais comme Desmond, lui y peut voir l’avenir.
Hiro : Avenir, comme Mister Mendez ? lui peindre le futur ?
Hurley : Mendez qui ? Non il a des flashs sur des moments de l’avenir.
Hiro : Puis-je rencontrer ?
Hurley : Je vais t’y conduire.

Jack : C’est ca votre signe John ?
John : C’est mieux que rien, il pourra peut être nous être utile.
Sawyer : Nous être utile ? Il pourrait même pas se servir d’un katana.
Kate : Moi j’aimerai bien voir comment les réalisateurs de cette série sur nous vont justifier que ce fait est scientifiquement explicable…

Pendant ce temps,
Hurley : Eh Desmond, Desmond.
Desmond : Quoi ?
Hurley : Un homme est apparu comme ça et il veut te voir.
Hiro : Mister Desmond, je m’appelle Hiro Nakamura. Vous êtes héros ?
Desmond : Héros ?
Hiro : Oui, héros, sauve la cheerleader, sauve le monde ? Moi courber espace-temps. Vous voir l’avenir ?
Desmond : J’ai des flashs prémonitoires. Mais…
Hiro : Vous voir explosion de New York ?
Desmond : Non, non mais pourquoi sauve la cheerleader ? J’ai sauvé le monde en appuyant sur un bouton moi.
Hiro : Hum ? Donc pas sauve la cheerleader ? Toi appuie sur le bouton, sauve le monde ?
Desmond : Oui, « push the button, save the world ».
Hiro : Donc Claire n’a pas d’importance ?
Desmond : Si, elle doit monter dans l’hélicoptère avec son bébé pour être sauver.
Hiro : Claire avec bébé ??? Euh, alors toi appuyer sur bouton, sauve le monde. Claire monter dans l’hélico, sauve le monde. Faut que je prévenir tout de suite Peter Petrelli.

Hiro prend alors son sabre dans les mains et disparaît soudain.

Desmond : Euh, je suis perdu… Pas toi Hurley ? Hurley ?
Hurley : Desmond ! Desmond !
Sur cela Desmond se sent tomber...

…Puis il ouvre les yeux.
Hurley : Desmond !
Desmond : Ohh, j’ai été assoupi longtemps ?
Hurley : Pendant au moins 2 heures, je pense.
Desmond : Mais, il est où le japonnais avec qui tu étais ?
Hurley : Mais quel japonnais ?
Desmond : Hiro Naka-je-sais-plus-quoi ?
Hurley : Euh y a personne ici, t’as encore eu des flashs ?
Desmond : Je sais pas, je sais pas... Pourquoi tu m’as réveillé ?
Hurley : Jack fait une réunion sur les moyens que l’on peut apporter pour rendre hommage à toutes les personnes qui sont mortes. Allez viens !

_________________
Image
Mes montages sur lost-island
Mes montages


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 30 Sep 2007 - 22:10 
Hors ligne
Vieux fauteuil roulant rouillé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 21 Mai 2007 - 02:41
Messages: 42
Localisation: quelque part au quebec ;)
A mon tour!, je sais que je suis un peu en retard mais je n'ai pas eu le temps de le poster hier...

Citation:
Titre: 365 jours de survie
Auteur: Nny
Nombre de mots: 987
Pairing: Kate et Sawyer, Jack
Rating: K
Spoiler: Finale saison 3 (mais pas tant que ça)
Commentaires: C'est ma première fanfiction moi aussi (enfin, c'est le premier chapitre de ma permière fanfiction) :)


Prologue

Un oeil.
Un homme.
Jack.
Celui qui avait sauvé tant de gens, tant de vie mais qui, pourtant, avais échoué là où tout le monde avait une infinie confiance en lui, en son plan. Il n'avait pas réussi à les ramener vers leur vie d'avant et, ça, c'était le pire échec qui lui avait été donné de vivre. Il ne se le pardonnerait jamais, il se l'était promis. Chaque jours nouveaux passés en cet endroit lui rappelait amèrement la déception, la colère et la détresse qui l'avait envahit à ce moment. Et ce jour, ce fameux jour qu'il avait tant redouté, il s'était juré de ne jamais le vivre. Mais le temps avait passé et, sans qu'il ne puisse y faire quelque chose, il était arrivé. Son châtiment, celui qu'il s'était lui-même imposé, ne semblait pas près d'être terminé. Au contraire, il ne faisait que commencer...


1

C'était le matin. Sawyer venait d'être réveiller par ce qui lui semblait être des pleurs. Sachant qu'il ne pourrait plus se rendormir maintenant qu'il avait été réveillé, il se leva, alla se rafraîchir le visage à la mer puis s'assit et contempla le reflet du soleil sur les vagues. C'était une belle journée ensoleillée qui n'annonçait pas de pluie. Sawyer avait pris plaisir à s'asseoir là le matin pour regarder l'eau. Ça lui permettait de réfléchir et de remercier il ne savait qui de lui avoir permis de se retrouver sur cette île.
James Ford avait en effet beaucoup changé depuis son arrivée sur l'île. Il n'était plus l'homme arrogant que tout le monde détestait. Maintenant il était plus calme, plus réfléchis. En un an bien des choses s'était passées. En premier lieu il avait enfin pu accomplir un acte qu'il rêvait de commettre depuis qu'il était tout petit: il avait enfin retrouvé Tom Sawyer, il avait enfin pu lire sa lettre à Tom Sawyer, il avait enfin pu tuer Tom Sawyer. C'est surtout à partir de ce moment qu'il était devenu différent, il s'était rendu compte que l'homme qui faisait vivre Sawyer en lui n'était autre que le vrai Sawyer, celui qui avait tué ses parents. Mais maintenant qu'il n'était plus, il n'avait plus de raison d'agir en tant que Sawyer. Il n'avait plus de plaisir à traiter les gens de cette façon. Il s'était alors calmé et était redevenu James. Enfin, pour lui. Les autres, eux, continuaient de l'appeler Sawyer. Car, bien sur, il n'avait pas arrêté de donner des surnoms aux gens. Il avait bel et bien changé mais pas complètement!
Pendant qu'il songeait à tout ça, Kate s'était elle aussi réveillée et elle s'approchait maintenant de son amoureux par derrière. Elle s'assit à son côté et regarda la mer un moment, contemplant l'eau s'abattre sur la plage. Puis elle s'adressa à Sawyer:
-Tu crois qu'un jour nous reverrons le reste du monde?
Sawyer pris son temps avant de répondre, comme s'il réfléchissait à la question.
-Le reste du monde? Mais de quoi parles-tu? dit-il en faignant avoir oublier qu'il y avait d'autres gens à l'extérieur de l'île.
-Arrête, tu sais ce je veux dire. Dis-moi sérieusement: crois-tu que quelqu'un, un jour, retrouvera notre trace et que nous retournerons sur le continent?
-Sérieusement? Non, je ne crois pas. Et puis c'est mieux comme sa après tous, tu ne crois pas?
-Ouais, peut-être bien... répondit kate avant de retourner à sa contemplation de l'eau.
Elle n'oserait pas l'avouer mais elle avait espéré qu'il répondrait ça. Non pas qu'elle tienne absolument à rester là pour le reste de ses jours, seulement, elle avait la très nette impression que tout le monde se perdrait de vue, y comprit elle et James. Aussi, d'après ce qu'elle avait vu depuis 1 an, certains ne s'en sortiraient pas sans séquelle.

Jack, 9 mois plus tôt
Jack regardait le bateau voguer vers la plage. Il y avait maintenant plusieurs heures qu'il avait appelé mais l'impatience ne l'avait pas encore atteint. Ils avaient déjà attendu 3 mois, alors quelques heures de plus ne faisaient pas vraiment de différence.
Tout le monde était fébrile à l'idée d'enfin quitter cet endroit, de retrouver les gens qu'ils avaient perdus et qui les croyaient mort. Nul, par contre n'avaient revu Desmond et Charlie, pourtant c'était à eux qu'on attribuait le mérite de les avoir sauvés. Jack sentait le doute peser en lui : et s'ils ne s'en étaient pas sortit? Si Charlie avait manqué d'air en remontant? Il ne se le pardonnerait pas. Car, après tout, c'était lui qui lui avait dit d'y aller. Il n'avait qu'a l'en dissuader, à l'empêcher de se rendre à cet endroit. Mais il ne l'avait pas fait et maintenant, à chaque seconde il ne pensait qu'a ce qui arriverait s'il ne revenait pas... Il essaya de chasser cette idée de sa tête mais c'était trop difficile, alors il regardait sans cesse dans la direction d'où ils étaient partit, espérant apercevoir leur silhouette sur la plage.
-Il est là! cria une voix.
-Les voilà! en cria une autre.
Puis une troisième vint s'ajouter au lot.
-On est sauvé!!
Jack dirigea alors son regard vers l'océan et vit un grand bateau à quelques mètres de la plage. Il s'immobilisa, ne pouvant avancer plus loin sous peine de rester coincé à la marée basse, et quelqu'un en descendit à bord d'un petit radeau. Jack s'intéressa alors à l'homme qui accostait maintenant sur la plage. Il était grand, portait la barbe--mais ce se ne devait qu'être dû à son voyage en bateau--, il n'était pas très gros mais un ventre était tout de même apparent sous la veste qu'il portait et il semblait avoir une cinquantaine d'année. Tout le monde s'était tut et le regardait approcher. Il semblait chercher quelqu'un dans la foule. Naomie. pensa Jack. Il avait presque oublié qu'elle travaillait avec lui. Le docteur n'avait pas le coeur d'annoncer lui-même la nouvelle à l'inconnu... De toute façon il finirait certainement par le savoir d'une manière ou d'une autre.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 02 Oct 2007 - 01:39 
Hors ligne
Papillon de nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 20 Fév 2007 - 02:38
Messages: 183
Localisation: Québec, Canada
Citation:
Titre: Bon anniversaire!
Auteur: Miss_Lost
Nombre de mots: 1534
Pairing: Kate et Sawyer, Jack , Hurley, Claire.
Rating: K
Spoiler: Finale saison 3
Commentaires: Ouff...je viens tout juste de la finir...c'est un one shot, mais dont ça fait longtemps que je pense. Ca a donné plus long que je pensais mais bon xD
En tout cas, j'espère que vous allez aimer!! ET désolé pour le retard et les accents manquants...



Le soleil finissait lentement sa course vers l’océan turquoise, leur offrant un magnifique spectacle. Cependant, personne au camp des 815 n’avait le cœur a l’admirer. L’inquiètude le rongeait jusqu’au sang, mais il savait qu’il n’était pas le seul a ressenti ce désagréable pressentiment. Pourquoi n’étaient-ils pas encore revenus?? Il ne pouvait s’empecher de jeter régulierement des regards plein d’espoir vers la jungle. Rarement depuis les trois ou quatre derniers mois elle ne lui avait paru si dangereuse, si imposante, si inaccessible. Il n’avait pratiquement pas bougé de sa place initiale pendant l’interminable journée qui tirait maintenant presque à sa fin. D’ailleurs, qu’aurait-il pu faire avec ce poids insupportable d’angoisse?? Rien. Il se contentait donc de rester assis devant son abri, face à la jungle et faisant semblant de lire. Mais il était incapable, pour une fois, de comprendre le sens des phrases qui couvraient les pages blanches. Cela faisait combien de fois qu’il relisait la meme phrase, la meme page??!! A quelques moments de la journée, durant ses coups d’œil, son regard d’azur croisa cela brun du doc, qui semblait dans le meme état que lui. Ces pendant ces courts laps de temps qu’il eut l’impression, pour la première fois depuis qu’il le connaissait, de le comprendre totalement. Il savait qu’aujourd’hui, leurs angoisses étaient tous les deux dirigées vers la meme personne, celle qu’ils tenaient probablement le plus au monde.

Quelques fois, le leader naturel venait s’asseoir pres de lui, comme s’il cherchait un peu de réconfort, mais le blond en avait pas a lui donner, aussi l’ignora-t-il. Heureusement pour l’ex-arnaqueur, qui aimait bien ne pas etre dérangé, le doc, autant que lui était incapable de bouger, ne pouvait rester en place plus que quelques minutes. Il s’en allait presque aussitôt. Le reste du temps, Sawyer resta seul à se morfondre et à tenter de le cacher. On aurait dit que tout le monde, sauf Jack, avait senti son besoin d’être seul, car personne ne vint le déranger.

Soudain, ils arriverent. Enfin, trois d’entre eux arriverent. En peu de temps, ils furent entourés des autres survivants. Il dut se retenir d’aller les y rejoindre à la course, ignorant du mieux qu’il put son cœur qui semblait vouloir exploser. Il aimait bien prendre du recul par rapport aux autres. Quand il se leva enfin et s’approcha d’eux en chancelant, une conséquence de trop de temps passé assis, il vit distinctement les sourires soulagés sur les visages de ses compagnons fondre comme du beurre au soleil et se transformer en air bouleversé. Il acceléra alors le pas et plissa les yeux pour mieux voir quand il fit plus près. Il se figea soudain sur place, paralysé. Il fixa Sayid, ou plutôt ce qu’il portait dans ses bras. Le membre de la petite équipe qui manquait à l’appel. Il entendit à peine ce que Sayid radota par la suite. Quelque chose au sujet qu’ils étaient tous morts, mais ca, il s’en était douté. Peu lui importait maintenant que les zigotos de Naomi et les Autres étaient morts, la conséquence de s’etre entretués pour l’ile. La seule information qui pouvait pénétrer son esprit, maintenant, et qui effaçait toute autre pensée, était qu’ELLE était morte. La seule chose qu’il comprit dans le discours de l’Irakien, qui lui parut inconhérent, incompréhensible. Il regarda vaguement Desmond, pres de Sayid et Jack, qui, comme dans un reve, s’était précipité en trombe vers elle et tentait de la ranimer avec tout le désespoir du monde. Vieux réflexes de docteur. Sawyer aurait facilement put l’aider, mais quelque chose en lui lui disait qu’il était trop tard. Bouleversé fut beaucoup trop faible pour décrire ce qu’il ressentait, ce qu’ils ressentaient tous, il imaginait.

-Jack…c’est finis.

C’est Sayid, cette fois, qui dit ces mots qui faisaient si mal.

Un d’entre eux était partit. Encore.



Sawyer se réveilla en sursaut, la respiration haletante, comme on subit quand on se réveille après un terrible cauchemar. Et s’en était un. Il resta quelques minutes dans son lit, a prendre seulement conscience de ce qui avait hanté ses nuits depuis un an environ. Alors, il se leva et se dirigea vers la salle de bain d’un pas hésitant, se regardant dans le miroir. Son visage était trempé de sueur. Ou était-ce des larmes??? Ce cauchemar avait fait revivre en lui des émotions tellement enfouies profondément. Il ouvrit le robinet et se contenta de se passer de l’eau au visage pour se rafraichir. Puis, il soupira et jeta un regard dehors. Il faisait nuit noir. Il devait être plus de minuit. Le blond décida alors de sortir dehors, question de prendre un peu d’air et de se rafraichir l’esprit. Il savait que, comme les nuits précédentes où il avait fait ce reve, toujours le meme, qu’il serait incapable de se rendormir. Las, il s’assit dans les escaliers devant sa nouvelle demeure et observa mélancoliquement les étoiles, puis la jungle qui s’étendait devant lui. S’il comptait bien, depuis ce soir a minuit, cela faisait un an qu’il était sur cette ile. Aucun secours étaient venus, sans compter l’équipe de Naomi qui leur avait donné de faux espoirs. Il ne pouvait s’empêcher de penser à elle. Sa Freckles, qu’il avait connu pendant trop peu de temps, mais qu’il avait l’impression de connaitre par cœur. Sa Freckles, qui était morte juste avant qu’ils ne décident de venir s’établir dans ce village de merde. Il aurait voulu rester à la plage, où tant de moments, tant de souvenirs qu’il avait eu avec elle avait défilé, mais il n’avait pas eu assez de forces pour s’opposer aux restes des survivants. A quoi bon continuer à vivre aujourd’hui quand il avait perdu ce qu’il avait de plus cher au monde?? Elle, oui, mais aussi tout espoir de s’en sortir vivant. Jamais il ne s’en irait de cette foutue ile. Il devrait apprendre à y vivre sans elle, à passer une journée sans voir ses yeux verts pétillants ou sans l’appeler freckles. Il ne se passait pas une journée sans qu’il ne maudisse cette ile qui lui avait fait connaitre le bonheur, puis le malheur tout aussi intense.

Il était dans ses pensées, complètement perdu dans ses souvenirs, quand il entendit quelqu’un arriver près de lui. Jack.

-Hey…pas capable de dormir toi non plus hein, Sawyer??

Il ne lui répondit pas. Il devinerait bien la réponse. Le doc s’assit près de lui et regarda le ciel clair.

-Tu penses à elle non??

Sawyer le regarda, mais ne répondit pas encore. Il ne se sentait pas très bavard ces derniers temps.

- T’es pas le seul…tu sais que ça fait un an qu’on est ici??

Sawyer hocha la tête et parla enfin.

-Je sais.

Quelques minutes passerent, ou des heures?? Il avait complètement perdu la notion du temps. C’était assez triste de passer un anniversaire comme ça, mais il n’en pouvait rien. A un moment donné, d’autres arrivèrent. Parmi les ombres, l’ex-arnaqueur reconnu vaguement Hurley, toujours aussi las depuis la mort de Charlie, puis Claire. Les affligés de l’ile, pensa-t-il sarcastiquement. Personne ne parla, personne n’évoqua de souvenirs lointains ou ils étaient heureux. Ils avaient seulement besoin de se retrouver et de réfléchir. Ils avaient tous perdu espoir, meme Hurley.

Des heures passerent, la nuit passa. L’aube se leva, marquant un nouveau jour qui restera probablement marqué a jamais dans l’esprit de nos lostiens. C’était le jour où leur vie avait changé du tout au tout et pour toujours. Le jour où un simple écrasement d’avion, un an plus tard, avait marqué un nouveau départ. Mais, pour ces trois hommes et cette femme, du moins, ce départ avait eu une conclusion tragique. Que sera la vie sur l’ile sans l’etre aimé??? Le soleil s’était levé et était rendu à mi –chemin. Ils étaient toujours la, dans la même position. Tout a coup, un tremblement de terre fit rage et, en moins de deux, tous les 815 étaient là, sur la place du village, inquiets. Les quatre qui avaient passés une nuit blanche étaient plus ou moins soucieux. Il y a longtemps que l’ile avait cessé de les impressionner. Mais aujourd’hui, a leur premier anniversaire, leur opinion allait changer. Les regards se porterent vers le ciel. Ils retinrent leur souffle. Un avion. Un avion en plein crash était en train de descendre vers le couvert des arbres, laissant derrière elle, comme une preuve que ce n’était pas un reve, une trace de fumée blanche. Sawyer jeta un regard intrigué aux autres, qui le lui rendirent. Cette vie sauvage les avait rapprochés, mine de rien. Sawyer esquissa un sourire, le premier depuis plusieurs mois à éclairer son visage se tourna vers ses compagnons etdit d'un ton sarcastique.

-Bon anniversaire.

A travers cet événement, si soudain qu’inattendu, l’ile leur avait donné un deuxieme nouveau départ, un nouvel espoir. Elle leur avait donné un signe, dirait Locke. Un nouveau départ, encore une fois. Ils n’oublieraient pas les êtres aimés. Non. Mais Sawyer avait l’impression que ce qu’il ferait, a partir de maintenant, il le ferait pour eux. Avec le faible espoir qui venait de naitre en eux. Tout n’était pas terminé.

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Il avait bien l’intention d’appliquer ce proverbe à la lettre.

_________________
Mon blog sur Lost
Image
Par _GD_ ;)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com